La rééducation occupe une place de choix dans le traitement non pharmacologique de l’arthrose

Edito du 17/06/2015

A côté de l’activité physique et du contrôle pondéral, la rééducation fonctionnelle fait partie des mesures non pharmacologiques du traitement de l’arthrose. Cette rééducation poursuit 4 objectifs : soulager la douleur, améliorer la fonction articulaire, ralentir la dégradation ostéo-cartilagineuse et préparer un éventuel recours à la chirurgie.

Le concours du kinésithérapeute est justifié dans plusieurs circonstances. Tout d’abord, lors de la mise en route de la rééducation, quand il convient de prendre en compte le contexte articulaire et l’état général du patient et de montrer et contrôler les exercices. Ensuite, quand la mise en place d’une prothèse est envisagée. Avant l’intervention, pour améliorer la mobilité articulaire, renforcer la musculature et apprendre aux patients la façon de se déplacer dans l’immédiat post-opératoire. Après, pour soulager la douleur et acquérir une bonne stabilité de l’articulation opérée (genou ou hanche).

La rééducation n’en est pas terminée pour autant. Après les séances qui donnent le « coup d’envoi », il revient au patient de se prendre en charge et d’entamer une auto-rééducation qui ne doit pas faiblir dans sa constance et sa régularité. Des brochures et des vidéos adaptées à l’articulation souffrante compléteront utilement les séances d’apprentissage effectuées avec le kinésithérapeute.

Une seule circonstance impose de lever le pied : la poussée douloureuse et inflammatoire. La rééducation ne ferait que l’aggraver. Il convient donc d’alerter le médecin traitant, de mettre l’articulation au repos et de suivre les prescriptions du praticien.
En dehors de la poussée douloureuse, les contre-indications de la rééducation sont exceptionnelles (âge avancé ; état général défaillant ; lésions arthrosiques sévères…).

Références :
A quoi sert la rééducation dans l’arthrose (Pr François Rannou)
La rééducation soulage la douleur - Site Web Arthrolink

 

Le Comité éditorial d’Arthrolink