Coût de l’arthrose en France : 2 à 3% des dépenses de l’Assurance maladie

Edito du 30/11/2015

Les données médico-économiques françaises les plus récentes sur l’arthrose datent de 2010 et situent le coût annuel de la maladie autour de 5 milliards d’euros.

Dans l’article (1) rapportant ces données, seuls les coûts entraînés par les soins (coûts directs) ont été évalués. Les auteurs ont distingué les soins hospitaliers analysés grâce au PMSI et les soins ambulatoires dispensés par les médecins généralistes et décrits dans les dossiers de la base de données d’IMS Health.

Autre particularité : seuls les soins hospitaliers pour coxarthrose et gonarthrose ont été pris en compte alors que toutes les localisations de l’arthrose l’ont été dans les dossiers des généralistes.

En 2010, plus de 90 000 patients ont été hospitalisés dans des établissements médico-chirurgicaux pour une coxarthrose et plus de 80 000 pour une gonarthrose. Environ, la moitié d’entre eux ont bénéficié ensuite d’une hospitalisation dans une unité de soins de suite et de réadaptation.

Au total, le coût annuel de toutes ces hospitalisations  a été de 1,9 milliards d’euros.

Près de 19 000 dossiers de patients arthrosiques figurant dans la base de données d’IMS Health ont été analysés pendant un an. Le coût des soins dispensés pour chaque patient a été évalué, puis élargi aux 4,6 millions de patients souffrant d’arthrose symptomatique en France. Les chiffres obtenus sont de 3,5 milliards d’euros dont 2 milliards d’euros à la charge de l’Assurance maladie.

Cette somme de 3,5 milliards correspond au coût de la prise en charge du patient arthrosique et non au coût de celle de l’arthrose. C’est une des spécificités de l’étude : dans le coût du traitement sont comptabilisés les médicaments prescrits pour les comorbidités (hypertension artérielle, hypercholestérolémie…) fréquentes dans une population où plus de la moitié des patients ont plus de 65 ans.

En 2003, l’étude COART France (2) a évalué l’impact économique de l’arthrose sur la collectivité. Les données prises en compte en 2003 et en 2010 ne sont pas tout à fait les mêmes, invalidant toute comparaison. Pour information : les chiffres avancés en 2003 étaient de 1,8 milliards d’euros pour les coûts directs et de 180 millions d’euros pour les coûts indirects (indemnités journalières des arrêts de travail en rapport avec l’arthrose).

Pour les auteurs de l’article sur « les coûts de l’arthrose en 2010 », freiner la progression des coûts de l’arthrose (en partie liée à l’allongement de la durée de vie et au nombre de plus en plus grand de patients souffrant d’arthrose) suppose de réduire les facteurs de risque et notamment de lutter contre la surcharge pondérale et la sédentarité.

 

Références :

(1) Bertin P, Rannou F, Grange L, Dachicourt JN, Bruel P, Emery C, Grandfils N and Taieb C
Annual Cost of Patient with Osteoarthrotis of the Hip and Knee in France
Journal of Musculoskeletal Pain. 2014;22;4:356-364

(2) Solignac M. 
[COART France 2003 report on new socioeconomic data on osteoarthritis in France]. 
Presse Med. 2004 May 22;33(9 Pt 2):S4-6.

 

Le Comité éditorial d’Arthrolink